Pour mettre son immeuble en location touristique saisonnière dans la Communauté valencienne, vous devez d’abord inscrire la maison au Registre du tourisme et obtenir son numéro d’enregistrement. La loi 15/2018 du 7 juin de la Generalitat sur le tourisme demande en plus que le propriétaire doit fournir un certificat du conseil municipal attestant que son utilisation touristique est compatible avec le plan local d’urbanisme.

Cependant, la majorité des plans locaux ne contiennent pas des dispositions sur la location touristique saisonnière des maisons, car ils sont antérieurs à sa popularisation. Etant donné le silence de la règle, plusieurs services d’urbanisme au lieu d’interpréter ce qui n’est pas interdit est permit, ils appliquent les dispositions relatives a l’hôtellerie de manière analogue et concluent que si un hôtel ne peut pas être installé à l’emplacement de la maison, on ne peut pas non plus la louer à touristes. Avec ce refus de la compatibilité urbaine, l’accès au registre est bloqué, ce qui empêche les propriétaires d’annoncer en ligne légalement le loyer de ses immeubles pour les vacances.

Ce refus est particulièrement incompréhensible dans les municipalités touristiques où la grande majorité des maisons sont des résidences secondaires précisément pour l’été. On arrive à nier la compatibilité de l’utilisation touristique des résidences unifamiliales côtières, même si elles n’appartiennent à aucun syndicat de propriétaires susceptible d’être perturbé. C’est une incongruité absolue lorsque ces mairies ont autorisé la construction d’un nombre de maisons bien supérieur aux besoins résidentiels de la municipalité, car elles ont implicitement déjà accepté qu’elles seront utilisées pour les vacances.

Il n’est pas rare que le principal investissement des habitants des villes côtières soit précisément des immeubles pour son logement aux touristes. L’impact de cette réglementation sur la valeur marchande de ses propriétés est potentiellement dévastateur. Qui peut être intéressé par l’achat d’une résidence secondaire qui ne peut être louée pour des vacances? De nombreux acheteurs pensent à pouvoir louer la maison pendant quelques semaines pour couvrir les frais d’entretien de la propriété. Face à la pression locale, plusieurs municipalités ont commencé á modifier ses plans locaux d’urbanisme pour autoriser expressément la location de vacances des maisons. Cependant, les modifications ne sont pas arrivées à temps pour la saison de Pâques. La révision d’un plan local d’urbanisme, en plus de passer par la mairie, a besoin d l’approbation de deux consellerias, de sorte que sa durée est généralement calculée en années plutôt qu’en mois. On se demande si le problème va à être résolu pour la saison d’été.